Diagnostic Génétique Pré-implant

Le diagnostic génétique pré-implant (ou DGP) consiste en une étude partielle de la constitution génétique d’un embryon avant de le transférer à l’utérus de la future mère. Cette technique n’est pas systématiquement employée, elle est réservée pour les cas où l’embryon présente un grand risque de malformation génétique ou chromosomique concrète.

Le DGP consiste à la réalisation d’une étude chromosomique et génétique des embryons avant leur implantation, de manière à ce que seuls soient déposés dans l’utérus ceux exempts des anomalies génétiques recherchées. Parmi les plus surveillées se trouvent les maladies telles que le syndrome de Down, syndrome d’Edwards, altérations des chromosomes sexués comme le syndrome de Turner, et les maladies monogéniques telles que la fibrose kystique, la dystrophie musculaire de Duchenne, etc. On procède aussi à une sexuation afin d’écarter les maladies génétiques liées a un sexe en particulier.

Ces types de traitements sont recommandés pour les couples porteurs d’une maladie chromosomique ou bien génétique entraînant le risque de la transmettre à leurs enfants. Elle est aussi réalisée dans certains cas après des avortements répétés, ou pour des femmes d’âge avancé puisque il s’agit d’un facteur aggravant des risques de maladies chromosomiques pour l’enfant.

Tout au long du processus de DGP, non seulement sont nécessaires nos spécialistes cliniques et embryologues, mais il faut aussi faire appel à des généticiens spécialisés qui étudieront chaque cas de forme totalement individuelle.

Contactez-nous

© 2017 All rights reserved | Legal notice